Retour
Notre société 16 Mai 2018

123CORPORATE : NOUVEAU FCPR OBLIGATAIRE AVEC UNE ÉCHÉANCE CIBLE À 2024*

10ème FCPR de la gamme 123 IM, 123Corporate propose aux investisseurs privés d’accéder à un portefeuille diversifié d’obligations non cotées émises par des PME et ETI françaises des secteurs de l’économie présentielle (hôtellerie, dépendance-santé, écoles privées, immobilier notamment).
Accessible à partir de 5 000€, ce FCPR agréé AMF et éligible au PEA-PME vise une taille de 15 à 20 M€ pour un objectif de rendement annuel supérieur à 7%*(net de tous frais).
 
Un Fonds de diversification proposant un couple rendement/risque équilibré pour les investisseurs…

123Corporate accordera une importance particulière à la sélection des sociétés du portefeuille. A ce titre, les équipes de gestion d’123 IM sélectionneront des entreprises non cotées dont elles jugeront le risque émetteur satisfaisant.
Ainsi, le Fonds a pour objectif de constituer un portefeuille d’obligations de sociétés situées en France ou dans l’Union Européenne et exerçant leurs activités dans des secteurs de l’économie présentielle à savoir par exemple l’hôtellerie, la dépendance-santé, l’enseignement supérieur privé ou l’immobilier. L’objectif est de mutualiser le risque en se constituant un portefeuille d’obligations diversifié.

« Les rendements servis par les obligations non cotées que nous visons sont compris entre 7% et 14%* bruts pour des maturités de 3 à 6 ans. 123Corporate a pour objectif un rendement net supérieur à 7% par an*» relève Xavier Anthonioz, Président d’123 IM.

Le Fonds détiendra les obligations jusqu’à leur terme afin de respecter, sans que cela ne soit garanti, l’horizon d’investissement à 2024. Ainsi, l’exposition au risque du Fonds diminuera au fur et à mesure qu’il percevra les revenus issus des coupons des obligations ainsi que le remboursement de leur nominal. Rappelons que le paiement des coupons et le remboursement des obligations est soumis à la bonne santé financière des sociétés émettrices et que le Fonds présente un risque de perte en capital.

« De façon générale, pour les investisseurs, l’obligation présente un couple rendement/risque équilibré et plus de visibilité qu’un investissement traditionnel sous forme d’actions. Elle permet d’une part de bénéficier d’un revenu fixe grâce aux intérêts annuels et d’autre part d’une meilleure protection en cas de défaillance de l’entreprise, les créanciers étant prioritaires sur les autres actionnaires pour le remboursement des capitaux » précise Xavier Anthonioz.

…avec une fiscalité allégée

Les parts du FCPR 123Corporate peuvent être logées dans l’enveloppe fiscale PEA-PME et donc bénéficier de la fiscalité avantageuse de cette enveloppe.

Le Fonds peut également être souscrit à travers un compte titres ou en nominatif pur, sans frais ni droits de garde pour cette dernière option.
Dans ce cadre, le porteur de parts bénéficie de la fiscalité avantageuse du FCPR, à savoir d’une exonération d’impôt sur les plus-values et les revenus (hors prélèvements sociaux), sous réserve de s’engager notamment à conserver ses parts au moins 5 ans.

123 IM, un acteur expérimenté dans le financement en obligations convertibles et sur des secteurs de l’économie présentielle

Avec 1,8 milliard d’euros investis depuis 2001,123 IM est aujourd’hui l’un des premiers acteurs du financement des PME françaises.

« Nous disposons aujourd’hui d’une gamme complète de financement sur l’ensemble de la structure de capital des PME. Plus précisément, nous avons identifié les obligations convertibles comme une alternative répondant particulièrement bien aux besoins des PME qui déploient des stratégies de croissance externe » explique Xavier Anthonioz.

Avec un vivier de 153 500 PME en France et un contexte de durcissement du crédit bancaire, le nombre d’entreprises avec un besoin de financement obligataire est considérable.

123 IM a déjà déployé près de 200 M€ en obligations convertibles  depuis 2010 dans ses secteurs de prédilection : le tourisme (140 hôtels), la dépendance-santé (44 EHPAD, 25 résidences services et 20 pharmacies), l’immobilier (100 opération de promotion et de marchands de biens), l’enseignement supérieur privé (30 établissements).

« Le rendement moyen net des défauts de notre portefeuille obligataire depuis 2010 ressort à 10%. C’est un résultat plus qu’enviable dans un contexte de baisse des rendements pour les investisseurs» conclut Xavier Anthonioz.

Les performances passées ne présagent des performances futures.



* Le rendement n’est pas garanti et ne constitue qu’un objectif de gestion. Investir en obligations n’est pas une protection contre le risque de perte en capital. Le paiement des coupons et le remboursement des obligations est soumis à la bonne santé financière des sociétés émettrices.

** Horizon de placement non garanti.

Avertissement

Investir dans le FCPR 123Corporate présente un risque de perte en capital. L’attention des souscripteurs est attirée sur le fait que leur argent est bloqué pendant la durée de vie du Fonds, soit en principe jusqu’au 19 avril 2024 et au plus tard jusqu’au 19 avril 2027, compte tenu de la possibilité pour la Société de Gestion de proroger la durée de vie du Fonds de trois (3) périodes successives d’un (1) an chacune. Le fonds commun de placement à risques est principalement investi dans des entreprises non cotées en bourse qui présentent des risques particuliers. Vous devez prendre connaissance des facteurs de risques de ce fonds commun de placement à risques décrits à la rubrique «profil de risque» du Règlement. Enfin, l’agrément de l’AMF ne signifie pas que vous bénéficierez automatiquement des différents dispositifs fiscaux présentés par la Société de Gestion. Cela dépendra notamment du respect par ce produit de certaines règles d’investissement, de la durée pendant laquelle vous le détiendrez et de votre situation individuelle.
Partagez sur

Découvrir aussi

Merci votre inscription a bien été prise en compte.

Merci de retourner votre appareil