Retour
Nos participations 29 Janvier 2019

Elgéa, le promoteur immobilier qui répond aux attentes des primo-accédants

Eric Lecoq et Joseph Gigliotti fondent la société Elgéa en 2008 avec un objectif clair et une démarche militante : répondre aux attentes des primo-accédants afin qu’une majorité de français puisse devenir propriétaire de son logement. 
Temps de lecture : 5 min

C’est un segment client qui n’était alors pas adressé par les grands groupes de promotion immobilière. Dès le départ, la force d’Elgéa fut de considérer la construction pour des familles à faibles moyens comme une donnée positive et non comme une contrainte – ce qui ne signifie pas de baisser la qualité, au contraire : Elgéa a même anticipé les exigences en matière énergétique en proposant des habitations respectant la réglementation RT2012 dès 2009, soit bien avant son entrée en vigueur, avec ses maisons Bepos+. 

Cinq questions à Eric Lecoq sur sa vision engagée de l’immobilier et de l’innovation d’Elgéa.
 
1/ Pourquoi ce choix de positionnement original autour de la mission « bâtir pour tous » ? 
 
Nous sommes partis d’un double constat :  il existe un très grand nombre de personnes qui pourraient devenir propriétaires pour un coût comparable à celui de leur loyer actuel – donc pléthore de candidats au statut de primo-accédant. Toutefois, les grands opérateurs préfèrent s’engager sur des opérations à forte valeur ajoutée donc dédiées à de la défiscalisation. Cela laissait donc le champ libre pour un jeune promoteur désirant loger les français autrement.
La pertinence du positionnement d’Elgéa a été validée par le marché puisque 10 ans plus tard, l’âge moyen de nos clients est inférieur à 30 ans et moins de 15% de nos ventes sont faites à des investisseurs. Aujourd’hui, la mission d’Elgéa « bâtir pour tous » n’a pas changée mais est devenue plus ambitieuse : Joseph (Gigliotti, cofondateur, ndlr) et moi-même revendiquons tous les deux notre démarche militante en œuvrant pour que plus de 50% des français soient propriétaires de leur logement. 
 
2/ Comment construire des logements durables et énergétiquement performants tout en les vendant à des prix imbattables et en restant profitable ? 
 
Chez Elgéa, un projet commence par un cahier des charges extrêmement précis qui adresse en premier lieu l’aménagement et l’agencement intérieur des pièces de vie, puis les sujets énergétiques et finit par les façades en partant des ratios thermiques et des normes que l’on souhaite atteindre. En développant des partenariats avec des bureaux d’études, nous trouvons les solutions RT 2012 offrant d’excellents rapport qualité/coûts. Ainsi, nos surcoûts de construction liés aux normes RT 2012 sont d’environ 5 % alors que la moyenne de marché se situe autour de 20%. Plus généralement, nous faisons toujours appel aux mêmes équipes d’architectes et d’ingénieurs dans les bureaux d’études, selon un processus précis et approuvé qui permet à tous de travailler plus vite et mieux.
Au-delà des contraintes de construction, notre vision est que la durabilité est assurée par les humains : si on limite structurellement les charges d’entretien, si on donne aux propriétaires les outils pour gérer facilement et si le cadre est agréable alors l’immobilier sera durable. Cela se traduit par des actions concrètes : 
- construire en briques plutôt qu’en bois qui est exigeant en entretien post-construction
- installer des systèmes de traitement de l’air et de la chaleur robustes et très simples à utiliser
- construire de l’immobilier n’engendrant pas de charges complémentaires dans la durée
- privilégier les toits végétalisés
- créer des jardins partagés
 
3/ En quoi ces contraintes sont-elles devenues une donnée positive ? 
 
Elles nous ont permis d’élaborer des produits durables, à impact environnemental réduit et qui contribuent à la qualité de vie des résidents et au lien social de la communauté. Concrètement, cela a abouti à trois gammes de produits innovants par leurs partis pris : 
- Les Chlorophylles® : des maisons à énergie positive. Pour être Bepos+, ces maisons combinent du photovoltaïque pour toute l’électricité, un ballon thermodynamique pour l’eau chaude et une chaudière à condensation pour le chauffage. Résultat ? Une facture énergétique proche de zéro, voire la possibilité de revendre de l’électricité à EDF OA. Et comme les éléments de production sont standards, la mise en œuvre et l’entretien sont bien connus et la maison facile à vivre.
- Les Espacea®: des logements 20 % plus grands au même prix que les logements de taille standard, permettant aux familles de rester dans leur logement même quand la famille s’agrandit et aux villes de fidéliser leurs habitants
- Les Castorea : des produits « prêt à finir » pour ceux qui ont une âme de bricoleur et du temps
 
Au final notre offre plait autant aux familles qui aspirent à une qualité de vie durable, qu’aux élus qui souhaitent accroitre leur parc de logements esthétiques et financièrement accessibles et qui contribuent, notamment, à loger les jeunes dans leur région ou ville d’origine et près de leur emploi.
 
4/ Cela constitue selon-vous les bases d’une croissance saine et pérenne ?
 
Entre les opérations pré-vendues aux bailleurs sociaux et des taux de pré-commercialisation de plus de 85 %, tous les projets sont sécurisés financièrement très en amont, ce qui nous permet d’avoir des demandes en fonds propres plus basses que la moyenne. Cette gestion économe ayant permis une croissance très forte, nous avons dû revoir notre organisation de la construction : à notre création, nous avions choisi de travailler avec un réseau de PME qui n’ont pas, malheureusement, toutes su suivre notre croissance, ce qui a suscité des retards et quelques problèmes. Du coup, nous avons opté pour les grands groupes sûrs et efficaces tels que Bouygues ou Vinci. Aujourd’hui, nous avons un mix 40 % / 60 % entre collaboration avec des entreprises locales et les groupes nationaux – un équilibre en accord avec nos valeurs, notre forte croissance et notre exigence de qualité. 
Tout en restant sur leur cœur de cible, la première et deuxième couronnes de grosses métropoles, nous souhaitons également participer à la réhabilitation des centres villes, des projets qui nous permettront de poursuivre l’objectif d’aider les localités à bien loger leurs primo-accédants dans un souci de ville résiliente et inclusive.   
 
Une politique RSE qui contribue aux Objectifs du Développement Durable des Nations Unies (ODD – agenda 2030)

ODD#4 – Education de qualité
Dans le cadre de sa politique RSE, Elgéa s’est engagée auprès de l’association « Un Enfant par la Main » dont la mission est de permettre aux enfants défavorisés de devenir des adultes autonomes et responsables grâce à une approche pragmatique, globale et pérenne du développement, centrée sur l’éducation. Cette approche, en adéquation avec les valeurs que portent les cofondateurs, a permis de soutenir deux institutions à Madagascar, dont l’école Saint Paul de Betsiholany, puis en 2016 et 2017, un village d’enfants des Rues à Antananarivo, la capitale.
 
ODD#7 – Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable
Elgéa a mis en œuvre des programmes immobiliers qui sont efficaces en termes de consommation énergétique (bâtiments certifiés basse consommation, logements certifiés NF Habitation, maisons Bepos+…) ainsi que l’utilisation, voire la production, d’énergies renouvelables. 
  
ODD#8 – Promouvoir une croissance économique soutenue, inclusive et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous
Elgéa a réussi à parvenir à un niveau élevé de productivité économique par la diversification, la modernisation technologique et l’innovation, notamment en mettant l’accent sur les secteurs à forte valeur ajoutée et à forte intensité de main-d’œuvre.
 
ODD#11 – Rendre les villes et les établissements humains inclusifs, sûrs, résilients et durables.
Elgéa a placé sa priorité sur l’accès au logement décent – assurer l’accès de tous à un logement et des services de base adéquats et sûrs, à un coût abordable, et participer à la réhabilitation de quartiers vétustes. 
Elgéa contribue également à réduire l’impact environnemental négatif des villes en construisant des bâtiments durables et résilients, en utilisant des matériaux locaux, et en étant économe en ressources. Enfin, en termes d’inclusion, la présence d’une dizaine de logements et parkings adaptés aux personnes âgées dans de nombreux projets de plus de soixante habitations et de jardins partagés a permis de créer des passerelles entre propriétaires et de créer du lien social intergénérationnel. 
Partagez sur

Découvrir aussi

$
Merci votre inscription a bien été prise en compte.

Merci de retourner votre appareil