Alltricks : une entreprise qui allie sport et RSE pour foncer sur la route de la croissance

Partager cet article
Logo facebookLogo TwitterLogo LinkedIn
Cyclistes
Illustration de l'article

La parole à Gary Anssens, fondateur et PDG de Alltricks

TEMPS DE LECTURE : 5MIN

« J’ai créé Alltricks car j’étais convaincu que de plus en plus de personnes se lanceraient dans le cyclisme ou souhaiteraient se déplacer « naturellement » en faisant du vélo. Faciliter l’accès aux pièces détachées à tous ces passionnés de vélo à travers un site d’e-commerce me paraissait une solution d’avenir. Et pour me différencier dès le 1er jour, j’ai misé sur la satisfaction client – les cyclistes pratiquant en groupe, le bouche-à-oreille semblait le moyen le plus efficace et le moins coûteux de nous distinguer des concurrents et de fidéliser nos clients.

Ma stratégie fut donc d’investir dans la logistique : au début c’était un garage de 20m² rempli de tout mon stock de pièces détachées et des allers-retours incessants à la Poste pour que les colis partent le plus rapidement possible après la prise de commande. Aujourd’hui, la logistique reste le nerf de la guerre mais nous avons considérablement professionnalisé notre dispositif : notre plateforme propose plus de 150 000 références de 400 marques, est dimensionnée pour expédier jusqu’à 7 000 commandes par jour vers l’Europe et livre en 15h. Et les résultats sont là puisque les taux de satisfaction de nos clients sont extrêmement élevés et les taux de retour très faibles.

Je pense qu’au-delà des aspects techniques, une partie de notre réussite vient de mon approche de l’entreprenariat empreinte de responsabilité sociale et de développement durable que je résumerais autour de 5 principes :

1/ Créer des emplois en France

Il y a 2 ans nous devions agrandir à nouveau notre site logistique et avons opté pour un espace de 17 000m² à Châteaudun où le taux de chômage avoisinait les 20 %. Nous y avons créé 50 emplois. Nous en sommes fiers et vu notre croissance, nous espérons continuer sur cette lancée.


Par ailleurs, lorsque nous avons créé notre marque de vêtements de sport LeBram nous voulions absolument du made in France afin de participer au maintien d’usines textile d’une part et de réduire nos coûts et délais de transport d’autre part. Notre principal fournisseur est en Bretagne et il a pu passer d’une dizaine d’employés à une petite vingtaine depuis le lancement de notre marque il y a 18 mois.

2/ Féminiser nos équipes

Le cyclisme étant un sport très masculin, au début d’Alltricks moins de 5 % des effectifs étaient féminins. Depuis, nous avons insisté pour féminiser les équipes et avons 25 % de femmes hors du site de logistique, qui lui en compte déjà 50 %. C’était un challenge de trouver des expertes et nous sommes fiers de ce résultat dû à la timide féminisation du cyclisme d’une part et au développement de notre activité running qui compte beaucoup de passionnées d’autre part. Nous ne comptons pas en rester là puisque nous visons les 50 % d’effectifs globaux féminins à moyen terme.


Par ailleurs nous avons confié le design du sportswear LeBram à des femmes, pensant qu’elles sauraient allier l’esthétique aux critères de confort et de performance. Le succès de LeBram montre bien que la diversité d’équipe créée de la valeur.

3/Accroître le bien-être au travail

C’est important pour nous que tous nos collaborateurs se sentent bien au travail. Cela commence par le trajet au travail : on a équipé chacun de nos sites de beaux locaux à vélos intérieurs. Cela continue par la convivialité : à Châteaudun, tous les collaborateurs déjeunent à la même heure à la cafétéria du site afin que les équipes se retrouvent au complet et des tables de pingpong et de billard permettent de renforcer les liens. Un espace détente pour se relaxer et des terrasses extérieures contribuent au bien-être.  Au siège à Montigny, il n’y a pas de billard, mais du pingpong et surtout, une piste de vélo de 80m de long dans les bureaux pour la détente des collaborateurs – et elle est très utilisée.

4/ Préserver la planète

Notre activité participe à une consommation durable puisqu’en vendant des produits de renouvellement, elle permet de prolonger la durée de vie des vélos, mais nous voulions aussi minimiser nos impacts à plusieurs niveaux.


D’abord nous avons banni le plastique jetable de nos locaux (en fournissant des mugs notamment), puis nous nous sommes attaqués aux émissions de nos bâtiments en adhérant à un plan de réduction de la consommation. A moyen terme, nous souhaitons passer en LED et installer des panneaux solaires sur les toits mais ce sont des investissements coûteux qui demandent réflexion.


Ensuite nous avons lancé le recyclage des cartons d’emballage de nos fournisseurs en copeaux pour caler nos cartons de livraison. Au-delà des économies de matières premières que cela a engendré, cela a permis la création d’un emploi – donc une double création de valeur ! Par ailleurs, nous travaillons sur la confection d’un maillot LeBram à partir de bouteilles plastiques recyclées.


Enfin, début 2018, nous avons choisi de collaborer avec Planète Urgence avec notre opération 1 vélo acheté = 1 arbre planté. Pour l’instant nous avons planté plus de 9 000 arbres et sommes confiants d’atteindre les 10 000 arbres au 31 décembre 2018. Notre slogan « La forêt est notre terrain de jeu, prenons-en soin » montre à quel point ce mécénat nous tient à cœur.

5/ Créer du lien social par le sport

Le cyclisme, le running sont des sports souvent pratiqués en groupe et développer cet aspect social est important pour nous : aux beaux jours, nous organisons des rendez-vous réunissant des salariés de St-Quentin pour faire des courses ensemble. Nous souhaiterions aller plus loin en créant une app de mise en contact pour les sportifs cherchant des partenaires pour s’entrainer ou s’oxygéner. Nous pensons qu’accompagner la pratique en groupe fait partie de notre mission et nous sommes convaincus, vu l’essor de notre réseau d’ambassadeurs sur Click and Chat, que notre plateforme peut jouer un rôle important dans la communauté des passionnés de sports outdoor. »

Découvrez l’interview vidéo de Gary Anssens sur le plateau de BFM Business

Date de publication
31/10/2018
Cyclistes
Illustration de l'article

Nos dernières actualités

Logo 123 jaune en arrière plan
Rendez votre boîte email extraordinaire, recevez nos actualités.
Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques de visite. Plus d'informations.